Archives du mot-clé Syrie

LA SYRIE, DEUX SIÈCLES DE RÉVOLUTIONS

Samuel Mehli

Résumé

L’année 2011 a été marquée par une succession de vagues révolutionnaires dans le monde arabe qui ont toutes surpris l’opinion publique internationale comme les spécialistes de la zone. Depuis le mois de février, la Syrie vit à son tour sa révolte populaire sans toutefois bénéficier autant de la couverture médiatique internationale qui a pu accompagner les mouvements en Tunisie ou en Égypte. Dotée d’une histoire et d’un peuple méconnus ou mal connus, la Syrie a pourtant été le théâtre au cours de ces deux derniers siècles d’événements majeurs tant au sein de ses frontières que dans tout le monde arabe. Lire la suite

DAMASCUS EXPRESS: LIVING THE REVOLUTION IN SYRIA. Testimony

Yasmina Sabbagh

Résumé

Il y a quelques jours, j’ai reçu un appel de mon meilleur ami en Syrie qui participe activement et depuis le début à la contestation. Son témoignage, issu de cette conversation, est très instructif sur ce qui se passe à Damas. J’ai donc décidé de reprendre l’essentiel de son contenu et de le publier en exclusivité dans la Revue Averroès. Lire la suite

LE TRIBUNAL SPÉCIAL POUR LE LIBAN, UNE JURIDICTION PÉNALE INTERNATIONALE ?

Youssef Benkirane

Le 14 février 2005, un attentat à la voiture piégée, commis en plein cœur de Beyrouth, tue l’ancien Premier ministre libanais, Rafiq Hariri, ainsi que vingt-deux autres personnes et fait des dizaines de blessés. Institué pour poursuivre les personnes responsables de cet « acte terroriste », ainsi que d’une série de plus de seize attentats connexes ayant été commis depuis le 1er octobre 2004 et ayant tué quatorze personnalités politiques libanaises, le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) est une juridiction d’un type nouveau difficile à qualifier. « De caractère international », conformément à la formule du Premier ministre libanais Fouad Siniora, cette juridiction, qui est entrée en fonction le 1er mars 2009, ne s’inscrit cependant pas dans le cadre habituel de la justice pénale internationale.

Le TSL fait partie des juridictions dites « internationalisées », « hybrides » ou encore « mixtes » qui relèvent d’une nouvelle approche de la justice pénale internationale. Ce type de tribunaux ont pour particularité d’être « mi-internes, mi-internationaux » au regard à la fois du droit qu’ils appliquent et de leur composition. Les tribunaux strictement internationaux sont créés par un instrument international, leur composition est plurinationale, ils appliquent le droit international et leurs décisions s’appliquent immédiatement sans nul recours à l’ordre juridique interne. En revanche, les tribunaux mixtes répondent en partie seulement à ces critères et dans des proportions variables. Par leur nature même, les tribunaux spéciaux peuvent être très divers et constituent chacun une expérience originale. Du Cambodge au Liban en passant par la Sierra Leone, le Kosovo et le Timor Oriental, les juridictions spéciales internationalisées recouvrent des réalités très différentes. Le TSL, bien que faisant partie de cette catégorie de juridictions, n’en reste pas moins un organe tout à fait original quant aux modalités de son institution et au dosage d’interne et d’international qu’il propose. Lire la suite

LES MÉDIAS DANS LA RÉCENTE CRISE DE GAZA : RÉVÉLATEUR DES CLIVAGES POLITIQUES RÉGIONAUX – Perspectives comparées : Egypte, Arabie Saoudite, Qatar, Syrie

Clémence Flusin,
rédaction supervisée par Mohammed El-Oifi

Résumé

La guerre de Gaza (décembre 2008 – janvier 2009) présente une dimension médiatique très forte. D’abord parce qu’Israël a interdit l’accès à Gaza à ses propres médias et aux médias étrangers, dans la volonté de ne pas reproduire le choc médiatique de 2006 au Liban. Ensuite, parce que la couverture médiatique du conflit dans le monde s’est révélée l’objet d’enjeux importants en termes de stratégies communicatives. Lire la suite

LA CONSTRUCTION D’UNE IDENTITÉ KURDE SYRIENNE : LA VOIE DIALOGIQUE

François de Herte

Résumé

Dans la Syrie de Bachar Al Assad, l’idéologie nationaliste arabe du Baath doit composer avec diversité ethnico-confessionnelle du pays. Le discours unanimiste du Parti-Etat consacre l’hégémonie démographique de la composante arabe sur les minorités circassiennes, kurdes, turkmènes et assyriennes, toutes sommées d’intégrer le moule baathiste. D’ailleurs, à l’exception notable de la minorité arménienne, ces communautés ethniques se voient dénier toute reconnaissance officielle de leur spécificité culturelle. Dans le cas des Kurdes, cette situation est d’autant plus visible que ceux-ci représentent la principale minorité ethnique du pays, soit plus d’un citoyen sur dix. Les Kurdes affrontent en outre une ségrégation institutionnalisée depuis des décennies et renforcée par l’arabisme du régime. Lire la suite

ENTRE LES RÉGIMES ET LA SUPERPUISSANCE : LES STRATÉGIES DES ACTEURS NON-ÉTATIQUES EN ARABIE SAOUDITE, EN EGYPTE ET EN SYRIE APRÈS L’INTERVENTION AMÉRICAINE EN IRAK

Yasmine Farouk

Résumé

Bien que dans le monde arabe les réseaux religieux continuent à disposer des plus grands réservoirs de mobilisation sociale, ils ne représentent plus l’unique espace d’action et surtout de contestation des régimes notamment à partir de 2001. La promotion des acteurs « séculaires » au sein des sociétés civiles arabes a porté un intérêt particulier pour l’administration Bush. La politique américaine au Moyen-Orient, dans le prolongement de l’intervention en Irak, a consisté à promouvoir la liberté, la démocratie et les droits de l’homme et à encourager la mobilisation des acteurs de la société civile. Lire la suite