ENTRETIENS – Sommaire

Villes et urbanisation contemporaines au Yémen : entretien avec Roman Stadnicki

Roman Stadnicki est géographe, chercheur au CEDEJ (MAEE/CNRS), Le Caire, responsable du pôle « ville et développement durable », auteur d’une thèse sur l’urbanisation de Sanaa (Université de Tours, 2009). Cet entretien, réalisé par Sarah Morsi, met en exergue une partie de ses recherches sur l’urbanisation des villes yéménites. Il traite des différentes étapes de développement urbain à travers un bref résumé historique, de la répartition sociale dans les grandes villes, et des liens économiques entre elles. Il met en relief les problèmes liés à l’accroissement des villes et des habitants.Roman Stadnicki est interrogé à propos l’impact des formes d’urbanisation sur l’identité des yéménites, en particulier dans le contexte de la vague des révolutions de 2011. Lire la suite

NUMÉRO 4-5 (Spécial « Printemps arabe », 2011) – Sommaire

Éditorial

ARTICLES IN ENGLISH – Summary

ÉDITORIAL N°4-5

La Revue Averroès a été créée en juin 2009 dans un contexte radicalement différent de celui d’aujourd’hui. À l’époque, terrorisme, guerres, pétrodollars et dictatures constituaient les traits saillants de l’actualité du monde arabe. Nous nous donnions alors pour but d’intéresser autrement les lecteurs à la région, de donner à voir ce que les médias négligent, de montrer des points de rupture, des mouvements dans une zone que l’on nous a laissé croire arrêtée dans l’Histoire. Mohamed Bouazizi en Tunisie, suivi par les manifestants de la place Tahrir au Caire, puis par les jeunesses de presque toutes les capitales arabes, ont montré au monde que les Arabes ne correspondaient pas aux clichés largement diffusés à leur propos. Des stéréotypes sont tombés ; les Arabes ne sont pas ce peuple tantôt soumis, docile, misérable et heureux, tantôt arriéré et violent que l’on nous a présenté. Au soir du 14 janvier, date de la fuite du tyran Ben Ali, ils ont illustré de la meilleure manière leur appartenance à l’humanité universelle, leur aspiration à l’émancipation et à la vie en démocratie, dans le respect des droits de l’Homme, la justice sociale et la dignité. Lire la suite

LE MOUVEMENT DU 20 FÉVRIER AU MAROC : vers une seconde indépendance ?

Laïla Mernissi

 

Résumé

Depuis les années 1970, la contestation politique au Maroc s’est affaiblie, anéantie, voire vidée de sa substance par un processus politique répressif et dépolitisant. Cependant, avec la dégradation des conditions de vie des Marocains, depuis, notamment, l’accès au trône de Mohammed VI, l’indignation sociale a retenti dans plusieurs localités du pays, se cristallisant, à terme, dans un mouvement politique englobant, celui du 20 février. Ce Mouvement, dont les revendications ne sont pas nouvelles, rappelle toute la dynamique qui est née dans les années 1940 dans un contexte de lutte pour l’indépendance du pays. Les Marocains rattraperont-ils le temps perdu, ou, plus exactement, achèveront-ils l’indépendance tant désirée par leurs prédécesseurs ? Lire la suite

L’ALGÉRIE SOUS TENSION : les prémices d’une crise, l’urgence d’un changement

Mohamed Chabane

 

Résumé

En Algérie, l’année 2011 s’ouvre dans un contexte de fortes contestations populaires. Le gouvernement a répondu à ces révoltes par une série de mesures qui ne sont pas à la hauteur des attentes de la population et qui ne sont pas en mesure de redresser un modèle économique qui se base exclusivement sur l’exploitation des hydrocarbures et qui réalise une croissance sans développement. Le texte suivant, expose, à partir d’une revue du tissu économique algérien, son état actuel, ses faiblesses majeures et ses défis futurs. Lire la suite

LES RÉVOLUTIONS ARABES ET LE WEB 2.0. Tunisie ET Égypte

Johanne Kuebler

RÉSUMÉ

Avant même l’avènement des récentes révoltes arabes, le potentiel d’Internet pour renverser les régimes autoritaires a été un argument très populaire, et il resurgit avec la chute des présidents tunisien et égyptien au début de l’année 2011. Or, si la technologie n’est pas la cause profonde des révoltes, elle a permis aux jeunes Tunisiens et Égyptiens d’échanger et de parler politique dans un contexte de sociétés où la sphère publique a été scellée. En même temps, le passage du débat vers l’action a été difficile et a nécessité des efforts d’organisation considérables. Cet article propose de retracer l’évolution de l’activisme en ligne en Égypte et en Tunisie en vue de les comparer et de montrer à quel point les trajectoires égyptiennes et tunisiennes étaient différentes. Lire la suite

LIBYA AT A CROSSROADS – AL FÂTEH ABADAN OR LÎBYÂ AL GHAD. The Libyan uprising

Valerie Stocker

RÉSUMÉ

Depuis plusieurs mois, l’actualité mondiale laisse une place importante aux évènements libyens. Alors certaines images tournent en boucle, d’autres aspects du conflit, tel que l’impact du facteur tribal, sont négligés ou demeurent flous. Inspirées par le “printemps arabe” et amplifiées par la communication et mobilisation sur Internet, les premières manifestations se sont vite transformées en soulèvement général. L’irruption de la colère populaire ne vient cependant pas de nulle part; les tensions et maux sociaux sont profonds et le système sclérosé de la Jamâhîriyya est depuis longtemps en crise de légitimité. Lire la suite