Archives pour la catégorie Focus : Politique et politisation par le bas

FOCUS : Politique et politisation par le bas dans le monde arabe – Sommaire

LES ENTREPRENEUSES SAOUDIENNES : LA CAMPAGNE D’ABOLITION DU GARDIEN ÉCONOMIQUE EN ARABIE SAOUDITE

Mansour Almarzoqi Albogami,
rédaction supervisée par Joseph A. Kechichian

Résumé

La notion de particularité saoudienne est le médium à travers lequel la société saoudienne interagit avec le nouveau. Ce concept se décompose en quatre éléments : la compréhension saoudienne de l’islam, les institutions tribales, le régime politique et l’existence sur le sol saoudien des deux lieux saints de l’islam. Couplée aux tensions entre les différents courants sociaux qui traversent le pays, la particularité saoudienne constitue une limitation à l’activité des femmes. Par ailleurs, l’absence d’institutions représentant les intérêts de la femme pousse celles-ci à les défendre individuellement. Lire la suite

LA CONSTRUCTION D’UNE IDENTITÉ KURDE SYRIENNE : LA VOIE DIALOGIQUE

François de Herte

Résumé

Dans la Syrie de Bachar Al Assad, l’idéologie nationaliste arabe du Baath doit composer avec diversité ethnico-confessionnelle du pays. Le discours unanimiste du Parti-Etat consacre l’hégémonie démographique de la composante arabe sur les minorités circassiennes, kurdes, turkmènes et assyriennes, toutes sommées d’intégrer le moule baathiste. D’ailleurs, à l’exception notable de la minorité arménienne, ces communautés ethniques se voient dénier toute reconnaissance officielle de leur spécificité culturelle. Dans le cas des Kurdes, cette situation est d’autant plus visible que ceux-ci représentent la principale minorité ethnique du pays, soit plus d’un citoyen sur dix. Les Kurdes affrontent en outre une ségrégation institutionnalisée depuis des décennies et renforcée par l’arabisme du régime. Lire la suite

L’ENGAGEMENT POLITIQUE DANS « LA GÉNÉRATION FACEBOOK » : La situation de l’action collective protestataire en Egypte à la lumière des évènements du 6 avril 2008 et 2009

Youssef El Chazli,
rédaction supervisée par Chaymaa Hassabo

 

Résumé

L’Egypte connaît, depuis quelques-années, un changement remarquable dans sa configuration politique. Ce changement est visible, par exemple, dans l’essor de la presse indépendante, mais aussi dans l’explosion du nombre de mouvements sociaux. La contestation est à l’ordre du jour et ébranle tout le pays. Dans cet article, nous proposons un bref aperçu de cette scène politique en privilégiant l’étude d’un mouvement particulier : « le mouvement du 6 avril ». Lire la suite

LA NORMALISATION POLITIQUE DE L’ISLAMISME DANS LE ROYAUME CHÉRIFIEN : Généalogie et pratiques du Parti de la Justice et du Développement

Youssef Benkirane,
rédaction supervisée par Philippe Droz-Vincent

 

Résumé

De la Jeunesse islamique au Parti de la Justice et du Développement (PJD), les islamistes marocains ont fait un remarquable parcours de normalisation. L’histoire de ce parti permet d’éclairer l’ensemble du mouvement islamiste marocain, les principales questions doctrinales et politiques qui l’ont agité et les mécanismes du passage du socio-religieux au politique. Lire la suite

ENTRE LES RÉGIMES ET LA SUPERPUISSANCE : LES STRATÉGIES DES ACTEURS NON-ÉTATIQUES EN ARABIE SAOUDITE, EN EGYPTE ET EN SYRIE APRÈS L’INTERVENTION AMÉRICAINE EN IRAK

Yasmine Farouk

Résumé

Bien que dans le monde arabe les réseaux religieux continuent à disposer des plus grands réservoirs de mobilisation sociale, ils ne représentent plus l’unique espace d’action et surtout de contestation des régimes notamment à partir de 2001. La promotion des acteurs « séculaires » au sein des sociétés civiles arabes a porté un intérêt particulier pour l’administration Bush. La politique américaine au Moyen-Orient, dans le prolongement de l’intervention en Irak, a consisté à promouvoir la liberté, la démocratie et les droits de l’homme et à encourager la mobilisation des acteurs de la société civile. Lire la suite