ÉDITORIAL N°3

Le troisième numéro de la Revue Averroès n’est pas celui de la maturité ou d’une pérennité quiétiste mais amorce, résolument, la mue et la transition du semestriel vers un format plus moderne, traitant de questions plus actuelles et plus proches des attentes des lecteurs. Notre lectorat ne manquera pas de remarquer les efforts accomplis pour donner une nouvelle identité graphique ainsi qu’un nouveau style éditorial à la Revue. En ce sens, notre jeunesse et notre relative précarité sont nos meilleurs atouts pour continuer à progresser et nos plus incorruptibles défenses contre la tentation de verser dans la suffisance, l’autosatisfaction ou la fatuité.

Cette édition est constituée d’une mise au point sur les « politiques internationales » du monde arabe et d’un aperçu sur l(es) économie(s) politique(s) de la région. La rubrique « Focus » regroupe des travaux fouillés sur la « politique arabe » de la Turquie (B. Garapon), la « politique palestinienne » de l’Égypte (Y. el Chazli), les relations égypto-américaines (B. Long), la guerre de Saada au Yémen (B. Wiacek) et une étude comparative des restaurants chinois du Caire (Y. Salem el Anwar). Une introduction précède ces différents articles, non pas pour construire a posteriori une cohérence artificielle qui insulte l’intelligence, mais pour offrir des clés de lecture et des points de réflexion.

La rubrique « Repères » rassemble quant à elle trois articles relatifs à l’économie politique des pays arabes. Loin de viser l’exhaustivité, ils proposent des pistes pour aborder différents thèmes. Le premier article sensibilise les lecteurs au débat qui a lieu en Algérie sur l’opportunité des choix de l’Etat en matière d’investissements et de placements (M. Chabane), le second les introduit aux relations entre l’Etat et la société en Jordanie à travers une étude portant sur la Wasta (C. Ronsin), enfin, le troisième expose le paradoxe observé en Egypte entre l’autoritarisme de l’Etat et sa faible capacité de prélèvement des impôts (M. Schmoll).

Ce numéro vous appartient désormais ; les auteurs vaquent à d’autres occupations, notre équipe œuvre déjà à la réalisation du prochain avec l’ambition de clore le cycle de mutation en cours et l’espoir secret d’en entamer un nouveau. En attendant, bonne lecture !

Youssef Benkirane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s