L’ÉCOLE IRAKIENNE DE PARIS, ENTRE NOSTALGIE ET ESPOIRS

Amira Souilem

 

Qu’ils aient 3 ou 18 ans, ils se lèvent d’une traite à l’entrée de M. Hamoodi dans leur salle de classe. A son « assalâmo `alaykom ! » ils répondent en coeur « wa `alaykom assalâm ! ». Les élèves attendent que le Directeur les invite à se rasseoir pour le faire. Les professeurs, eux, profitent du passage de M. Hamoodi dans leur classe, pour le rassurer sur le niveau des élèves. « Ils sont très bons », lance un professeur de français au sujet de sa classe de primaire. « Récite ta leçon à M. le Directeur ! » ordonne un professeur d’histoire à une de ses élèves de collège. « Nous sommes la meilleure école arabe de Paris » ajoute M. Hamoodi fièrement, en référence aux écoles algérienne, libyenne et saoudienne de la capitale. (…)

3 réflexions au sujet de « L’ÉCOLE IRAKIENNE DE PARIS, ENTRE NOSTALGIE ET ESPOIRS »

  1. >pourquoi vous parlez de l'ecole irakienne comme ca arretez de donner une mauvaise image de cette ecolequi fait parti des meilleurs ecoles arabe en france par ces professeurs et son bon niveau dans tous les classe. CI VOUS N'AIMEZ PAS CETTE ECOLE ALLER AILLEUR

    J'aime

  2. >'qui fait parti des meilleurs ecoles arabe en france par ces professeurs et son bon niveau dans tous les classe. 'Vous y avez vous même étudié? Non parce que si c'est le cas…Madame ou mademoiselle a tout de même le droit de parler de son vécu dans cette école!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s