LA CONSTRUCTION D’UNE IDENTITÉ KURDE SYRIENNE : LA VOIE DIALOGIQUE

François de Herte

Résumé

Dans la Syrie de Bachar Al Assad, l’idéologie nationaliste arabe du Baath doit composer avec diversité ethnico-confessionnelle du pays. Le discours unanimiste du Parti-Etat consacre l’hégémonie démographique de la composante arabe sur les minorités circassiennes, kurdes, turkmènes et assyriennes, toutes sommées d’intégrer le moule baathiste. D’ailleurs, à l’exception notable de la minorité arménienne, ces communautés ethniques se voient dénier toute reconnaissance officielle de leur spécificité culturelle. Dans le cas des Kurdes, cette situation est d’autant plus visible que ceux-ci représentent la principale minorité ethnique du pays, soit plus d’un citoyen sur dix. Les Kurdes affrontent en outre une ségrégation institutionnalisée depuis des décennies et renforcée par l’arabisme du régime.

Partant de ce constat, notre analyse tentera de décrypter le processus dialogique de construction d’une identité kurde syrienne. Celle-ci s’affirme en réponse aux stratégies étatiques, notamment à travers la mobilisation croissante de la jeunesse kurde, laquelle constitue l’un des groupes sociaux les plus politisés de Syrie.

Abstract

In the Syrian Arab Republic, the various ethnic minority groups must comply with the unanimous Arab nationalist ideology of the Baath, which establishes the hegemony of the Arab majority ethnic group on other communities like Circassians, Kurds, Turkmens or Assyrians. Except the Armenian minority, these groups are not recognized any right to cultural expression in the public sphere or official recognition from the authorities.
This denial is especially evident in the case of the Kurdish community, the main ethnic minority in the country, which has now been facing legal segregation for four decades.

Our reflections will be focused on the Baath political strategies on the construction of a Syrian Kurdish identity. This dialogical process is developing through the increasing mobilization of the Kurdish youth, one of the most politicized social groups in Syria, which fights inequalities in cultural, political and social fields.

Voir l’article en PDF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s