LA COMMUNAUTÉ ARABE D’ISRAËL, ENTRE INTÉGRATION ET RECONNAISSANCE

Christopher Dembik et Elisabeth Marteu

Résumé

Depuis quelques mois, des questionnements sont apparus sur la scène politique israélienne concernant la place des citoyens arabes au sein de la société multiculturelle israélienne. Les récents développements ont notamment eu trait à une campagne de stigmatisation orchestrée par Avigdor Lieberman pendant les législatives, fondée sur le slogan « Citoyenneté ou Fidélité », mais également à une proposition de loi présentée à la Knesset fin mai pour instaurer un service civil pour les arabes israéliens.

Afin de mieux comprendre la recrudescence d’intérêt soudaine pour cette communauté qui n’eut pas voix au chapitre pendant longtemps, il convient d’étudier au préalable son positionnement dans la société israélienne sous trois angles : économique, politique et associatif.

Abstract

Lately, the place of the Israeli Arabs among the multicultural Israeli society has been questioned by public opinion. Not only were they stigmatized by Avigdor Lieberman whose campaign was based on the slogan « Citizenship or Loyalty » during the last elections but Israeli Arabs are also in the chore of the political debates at the Knesset. At the end of May, a bill was presented to establish a civil service for the Israeli Arabs.

In order to understand better this sudden resurgence of interest for this community, it is necessary to consider its position in the Israeli society from three perspectives: economic, political and associative.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s